Qu’est-ce qu’un nom de domaine ?

Lorsque vous accédez à un site internet, il est essentiel de connaître son URL, c’est-à-dire son adresse (à moins de passer par un site dit portail et d’accéder à ses sites préférés grâce au clic). Ainsi, lorsque votre site est hébergé par un hébergeur gratuit (votre fournisseur d’accès à internet vous propose généralement ce service) l’adresse de votre page personnelle est généralement du type:

http://www.votre-fournisseur.com/votrenom

Ce type d’adresse est assez difficile à mémoriser, ainsi il est préférable d’avoir un adresse du type:

http://www.votrenom.com

http://www.votrenom.net

http://www.votrenom.org

http://www.votrenom.fr

Utilité du nom de domaine

Lorsque votre site possède un nom de domaine, il est immédiatement beaucoup plus simple à mémoriser. Ainsi, un visiteur reviendra plus facilement sur un site dont le nom est facile à retenir que sur un site dont le nom est extrêmement compliqué.

Par contre, un nom simple favorise le bouche à oreille, et c’est un élément non négligeable car il permet de diffuser rapidement les bonnes adresses.

Enfin, bien que cela soit quelque peu ridicule, un nom de domaine donne généralement une touche de professionnalisme à un site internet, ainsi que de la crédibilité.

Choix du nom de domaine

Etant donné que le nom de domaine doit être facile à diffuser, il faut le choisir le plus simple possible. Il est évident qu’un nom de domaine n’est pas qu’une liste complexe de caractères, il faut le choisir à bon escient et éviter:
– de choisir des noms compliqués
– de choisir des noms trop longs
– de mettre des caractères spéciaux tels que des tirets (-) ou sous-tirets (_) (il sera plus aisé de dire « nomdedomane point net tout attaché » que « nom tiret du haut de tiret du haut domane point net »)
De plus le nom de domaine doit:
– être prononçable
– signifier quelque chose
– être disponible

Vérifier la disponibilité d’un nom

Il existe des outils (fournis par les organisations en charge des noms de domaine), appelés Whois, permettant de vérifier l’existence d’un nom de domaine, voire d’en connaître son propriétaire.
– Network Solutions pour les .com, .net, et .org
– Afnic pour les .fr

Déposer un nom de domaine

Le nom de domaine se dépose auprès d’un organisme international (l’Internic) ou de l’un des sous-organismes (pour la France il s’agit de l’Afnic). La classification du domaine (selon l’activité du site (commercial, à but non lucratif, organisme de réseau, …) parfois appelée TLD (Top Level Domain, soit domaines de plus haut niveau), correspond généralement à une répartition géographique. Toutefois, il existe des noms, créés pour les Etats-Unis à la base, permettant de classifier le domaine selon le secteur d’activité, par exemple:
.arpa correspond aux machines issues du réseau originel
.com correspond aux entreprises à vocation commerciale (désormais ce code de domaine ne rime plus à grand chose et est devenu international)
– .edu correspond aux organismes éducatifs
.gov correspond aux organismes gouvernementaux
.mil correspond aux organismes militaires
.net correspond aux organismes ayant trait aux réseaux
.org correspond aux entreprises à but non lucratif

D’autre part, certains de ces domaines possèdent des sous-domaines. Pour la France par exemple:
.asso.fr correspond aux associations
.gouv.fr correspond aux organismes gouvernementaux
.tm.fr correspond aux organismes commerciaux à marque déposée

Acquérir un .fr

Pour ouvrir un site dans la zone française (un site dont le nom se termine par .fr) la démarche est plus compliquée. En effet l’Afnic, chargée d’attribuer les noms de domaine en .fr, en vend uniquement (liste non exhaustive) :
– aux titulaires d’une marque déposée
– aux sociétes (entreprises)
– aux associations immatriculées à l’INSEE
– aux professions libérales
– aux artisans
– aux collectivités publiques

Il faut, évidemment, que vous possédiez les documents justifiant votre appartenance à l’une de ces catégories :
– Pour les entreprises, un extrait de Kbis et le numéro de SIREN / SIRET ;
– Pour les associations immatriculées à l’INSEE, le numéro de SIREN / SIRET ;
– Pour une marque déposée, si possible un certificat de l’INPI (Institut National de la Propriété Intellectuelle) fourni dans les 6 mois si la demande est en cours.

Voir aussi :